10 janvier 2010
Nouvelles des négociations avec VIA Rail

Les TCA et VIA Rail ont poursuivi leurs négociations dans la semaine du 14 au 18 décembre à Montréal.

Le comité de négociation du Conseil 4000, qui représente les membres des conventions collectives 1 et 2 de VIA, rapporte que les
négociations ont été plus productives cette semaine que celles des deux dernières séances avec la société. VIA a retiré certaines
demandes.

Le comité de négociation de la section locale 100 qui représente les membres de la convention collective 3 a consacré la semaine à
poursuivre les négociations pour apporter des améliorations aux dispositions relatives à l’apprentissage et il a continué à faire des
progrès au chapitre des règles de travail. VIA a aussi retiré certaines demandes de concessions.

Le syndicat n’a pas été en mesure d’entamer les négociations sur les demandes monétaires communes aux deux comités de
négociation des TCA. VIA a informé le syndicat le 14 décembre que le gouvernement n’a pas approuvé de budget pour VIA Rail,
autrement dit qu’elle n’est pas en position de discuter de questions monétaires. VIA se dit dans une « situation très difficile »,
puisqu’elle a besoin de financement supplémentaire du gouvernement fédéral pour combler son déficit d’exploitation actuel. La
société ne sait pas quand le gouvernement va approuver le budget. Cette situation va sans aucun doute retarder nos négociations
au-delà du Nouvel An.

Le syndicat a insisté pour que VIA fasse le point sur les rumeurs de réduction de service ferroviaire dans l’est et l’ouest du Canada.
VIA a dit qu’il n’y avait eu aucune discussion à ce jour concernant une réduction des fréquences de service. De plus, VIA affirme que
le ministre fédéral des Transports n’a présenté aucune mesure de réduction de service dans aucune région du pays, à l’exception
de la récente réduction de service dans le nord du Manitoba. Les TCA restent inquiets aussi au sujet du financement futur de VIA.
Nous devons constamment nous battre pour tenter de convaincre le gouvernement de financer suffisamment cet important service
ferroviaire aux passagers qui relie notre pays. Nous pressons nos membres d’entrer en contact avec leurs députés fédéraux pour
dénoncer le problème du manque de financement pour VIA. Nos membres de partout au pays doivent se faire entendre pour que
les emplois soient protégés et que la privatisation de cet important service aux passagers soit empêchée.

Comme nous l’avions prévu, les négociations s’annoncent très difficiles, mais nous sommes déterminés à conclure une solide
entente au nom de nos membres des conventions 1, 2 et 3 chez VIA Rail. Nous continuons de rappeler à VIA que nos membres
fournissent un service de qualité et ils méritent définitivement une convention juste et équitable. Nous continuerons de
communiquer avec nos membres par le biais de l’Inforail et nous vous demandons de communiquer avec votre représentant TCA
local pour toute question durant le processus.

Relatif:

2 decembre 2009 - Négociations VIA Rail

21 octobre 2009 - Les TCA entament des négociations avec VIA Rail